LA SAGA D'INDIANAPOLIS / TESTS DE 1962

EssaiIndy1962.jpg
EssaiIndy1962.jpg
WGJC62.jpg
WGJC62.jpg
TestsLotus25.jpg
TestsLotus25.jpg
Test62LotusJImmy.jpg
Test62LotusJImmy.jpg
TestsINdyLotus25.jpg
TestsINdyLotus25.jpg
62TtestLotus25.jpg
62TtestLotus25.jpg
testsIndu62.jpg
testsIndu62.jpg
62TestsLotusIndy.jpg
62TestsLotusIndy.jpg
Tests62IndyJC.jpg
Tests62IndyJC.jpg
62TestsLotus.jpg
62TestsLotus.jpg
TestJCIndy.jpg
TestJCIndy.jpg
TestsLotus2562.jpg
TestsLotus2562.jpg
1962_Lotus_25_F_1_Climax_62_1904.jpg
1962_Lotus_25_F_1_Climax_62_1904.jpg
WG62.jpg
WG62.jpg
WG62EssaiIndy.jpg
WG62EssaiIndy.jpg
62testsINdyJCLotus25.jpg
62testsINdyJCLotus25.jpg

Après le GP des USA à Watkins Glen, le team Lotus part pour Indianapolis avec la monoplace de Trevor Taylor.


Colin Chapman, les mécaniciens Jim Andruweit et Dick Scammell  arrivent  sur l’ovale, et, après quelques réglages, Jim Clark effectue une centaine de tour qu’il trouve un peu monotone.


La voiture est équipée avec des pneus de course normaux et n’est pas préparée pour des virages uniquement à gauche et relevés de surplus !


Les temps sont très prometteurs et les officiels sont plutôt surpris : la Lotus 25 ne développe qu’environ 175 Chevaux avec son petit moteur de 1,5 litre...


Cela promet !


Le team plie bagage et rentre à la maison : Colin, avec une masse de renseignements en poche, décide immédiatement que le châssis de la 25 fera l’affaire, moyennant quelques modifications (allongement du châssis pour recevoir le gros V8 Ford Fairlane de 2,5 litre développant  près de 400 CV, suspensions adaptées pour les circuits ovales, élargissement pour recevoir les réservoirs, pneus Dunlop adaptés, boîte de vitesse Colotti à 4 rapports, etc).


Ils reviendront...

JIM  CLARK, GENTLEMAN DRIVER

JIM CLARK

GENTLEMAN PILOTE